Article - Pourquoi la solitude de COVID-19 peut être particulièrement dure pour les adolescents.

Article - Pourquoi la solitude de COVID-19 peut être particulièrement dure pour les adolescents.

Le 4 mai 2020, le journaliste Geoff Mcmaster a publié un article intitulé : " Why COVID-19 loneliness can be especially hard on teens " pour le journal Folio de l'Université d'Alberta.

Dans l'article, M. Mcmaster souligne que l'isolement social dû aux restrictions du COVID-19 pourrait avoir un impact significatif sur la santé des adolescents, s'ajoutant à une tendance inquiétante que M. Mcmaster appelle "l'épidémie de solitude".

Cette épidémie de solitude a commencé avant la pandémie de COVID-19, les parents surprotecteurs considérant le monde comme un "endroit plus dangereux, plus menaçant", explique David McConnell, chercheur en ergothérapie à l'université d'Alberta. Dès leur plus jeune âge, les enfants ont moins d'occasions de s'adonner à des jeux libres et risqués en plein air, ce qui ajoute au sentiment de solitude, particulièrement ressenti à l'adolescence.

Pour traverser la pandémie et soutenir la santé mentale des adolescents, la Dre Jacqueline Leighton, professeure de psychopédagogie à l'Université de l'Alberta, recommande aux adolescents de trouver un confident de confiance à qui parler de leurs émotions. Il peut s'agir d'un ami, d'un parent, d'une tante, d'un oncle ou d'un professionnel de Jeunesse, J'écoute.

Lisez l'article complet de Folio ici.